jeudi 31 décembre 2009

Quelques jours a Chiang Mai

Chiang Mai est une grande ville dans le nord de la Thailande, dans les montagnes. Dans les allentours, il y a le Doi Inthanon, le sommet le plus haut de la Thailande (2550m quand meme). Ville sympa, grimpe, yoga, bonne bouffe, y'a tout ce qui faut pour oublier le temps qui passe.

Mardi 22/12
J'arrive en bus a Chiang Mai en debut d'aprem. Apres avoir trouve une chambre, je fais un petit tour dans la vieille ville. Le soir, je me rends a une seance de meditation gratuite faite par un occidental installe depuis 11 ans en Thailande. Il nous file ensuite des tuyaux sur ce qu'il y a a voir dans les environs. Tres sympa meme si sa technique de meditation est assez douteuse. Elle consiste a visualiser son ame et observer les changements de couleurs, bref je vous epargne les details mais c'etait quand meme interessant.



Wat Phan Tao

Mercredi 23/12
Le matin, je visite des temples dans la vieille ville, il y en a un paquet et je n'en fais que quelques uns.
A Wat Phra Sing, il y a une ceremonie et des moines recitent des prieres. L'apres-midi, je me rends a une salle d'escalade; Il y a une falaise pour aller grimper pas loins, je trouve une partenaire pour y aller le lendemain. Matthia est aussi arrivee sur Chiang Mai la veille et a laisse ses coordonnees sur le panneau d'affichage de la salle. La salle a un mur ou on peut faire du bloc (escalade de faible hauteur), je me fais une petite seance pour constater a quel point j'ai perdu :)


Wat Chedi Luang

Jeudi 24/12
On loue donc la corde et le materiel a la salle puis on prend la camionette de la salle qui est le moyen le plus pratique de se rendre sur le site et en plus le dejeuner est inclu et apporte sur place!
Tres bonne journee, ca manquait la grimpe!
Le soir, on va se faire un petit diner de Noel avec Matthia.
Matthia est suisse et habite Geneve depuis plusieurs annees, elle est aussi en voyage pour plusieurs mois en Asie et elle etait aussi au Nepal et en Inde avant la Thailande.


Escalade au Crazy Horse Buttress
(Rapport a ce qui ressemble a une tete de cheval)

Vendredi 25/12
Aujourd'hui, Matthia a trouve d'autres partenaires pour aller grimper, pour ma part, je prefere changer d'activite.
Le matin, je loue une moto puis vais me faire une seance de yoga dans un studio tres agreable. La seance est agreable et on fait du laughing yoga :) Allonges par terre, tout le monde se met a rire en "faisant la byciclette" avec les jambes (oui ca a l'air completement debile comme ca mais je vous assure c'est tres benefique!). L'apres-midi, je vais un peu me frotter aux routes de montagne en moto. Je vais au parc nationnalde Doi Suthep Pai qui est juste apres la sortie de la ville a l'ouest. Je fais un arret pour aller voir une belle chutte d'eau puis continue plus loins jusqu'au temple de Wat Phra That Doi Suthep. On a une belle vue sur la ville de la.



Samedi 26/12
Aujourd'hui on retourne grimper avec Matthia et Clement, un francais qui est sur Chiang Mai pour plusieurs mois et qui est a fond dans l'escalade.
Cette fois on s'y rend en moto et Clemant ayant le mateirel, j'ai juste a loue un baudrier et des chaussons. On se fait une bonne seance dans un autre secteur du site autour d'une grotte impressionnante. On rentre sur CM vers 18h, on a un pneu a plat mais heureusement o est deja en ville et y'a un mecanicien pas loins qui me change la chambre d'air pour 150 B. Le soir, je vais voir un spectacle sur les conseils de la prof de yoga. Il s'agit d'un groupe de 4 japonais, 2 hommes, 2 femmes, qui jouent des instruments indiens et font de la danse soufi (le soufisme est un courrant musulman). Les deux types jouent le sitar (sorte de guitare longue) et le Tambla (percussion) et une des femmes joue de l'harmonium (sorte d'accordeon), l'autre fille est l'impressionante danseuse. Le tout est tres beau.



Chutte d'eau au prac de Doi Suthep Pai


Vue sur Chiang Mai depuis le Wat Phra That Doi Suthep

Dimanche 27/12
Je retourne au Yoga Studio ou c'est un autre professeur qui nous donne le cours. Kailash est originaire de Singapoure. Sa seance est tres tonique et revigorante.
Tous les dimanche a Chiang Mai, l'une des rues principales qui traverse une bonne partie de la vieille ville est fermee a la circulation et la s'installe le Sunday Market, un gigantesque marche ou on vend pleins d'habits et d'objets en tout genre. Dans les cours des temples de la rue, des echoppes s'installent ou on peut manger local pour vraiment pas cher.
Le soir je rejoins Clement a la salle ou on se fait un petite seance de bloc. On va ensuite manger un bout dans une echoppe puis je reviens voir un film qu'ils projettent dans la salle d'escalade (The Cave).

Je decide ensuite de me faire une vire a moto dans les environs pour quelques jours.
Je suis arrive hier a Mae Hong Son, capitale de la province du meme nom au nord ouest de la Thailande tout proche de la frontiere birmane.
La route superbe zigzagant au mileux des montagnes, avec chuttes d'eau, sources d'eau chaude et grottes impressionantes le long!
En attendant le recit dans le blog, je vous invite a aller voir les photos toutes fraiches ici.

Je vous souhaite un bon reveillon et une bonne annee 2010, meme si ici on va passer en 2553!

vendredi 25 décembre 2009

Ayutthaya & Sukhothai, deux anciennes capitales du royaume

Donc apres Bangkok, je me dirige vers le nord, d'abord a Ayutthaya, a 80 km de Bangkok seulement puis a Sukhothai, 300 km plus haut.

Je prends d'abord le train de Bangkok qui est pas tres rapide mais qui est vraiment pas cher (15B).
Ayutthaya est donc une petite ville tranquille, c'est une ile confluant de 3 rivieres. Ce fut une capitale du royaume de Siam (ancien nom de la Thailande) et un grand port pour le transport de marchandises. Un paquet de superbes temples et palais y fut construit, malheureusement, lors d'une invasion birmane, l'armee saccagea la ville. Il reste cependant de belles ruines eparpillee sur toute l'ile et un gros travaille de renovation a ete effectue.
Les ruines etant assez espace, c'est plus pratique de louer un velo. Sur le site du premier temple que je visite (Wat Mahathat), il y a une tete de bouddha prise dans les racines d'un arbre. Le principal temple sur le cite de l'ancien grand palais possede 3 grandes chedis (les stupas thai) allignees bien conservees. Un groupe de thailandaises etudiant le francais sont toutes contentes de me poser quelques questions en francais :)


Tete de Bouddha dans les racines - Wat Mahathat - Ayutthaya



3 Chedis - Wat Phra Si Sanphet - Ayutthaya


Sukhothai
Pour me rendre a Sukhothai, je prends un bus. Le trajet dure dans les 6 heures. J'arrive dans la nouvelle ville. L'ancienne ville avec le parc historique et ses ruines est a 12km de la mais c'est plus pratique de loger ici.
Le lendemain, je prends une des nombreuses navettes qui relient le site. La bas, je loue un velo pour parcourir le site qui est aussi tres vaste.
Le site est superbe, tres calme. Il y a de tres belles statues tres bien conservees et renovees. Le site est divise en 5 zones (centre, nord,sud est,ouest). Je parcours d'abord la partie centrale (la principale) puis la partie nord, encore plus calme. La beaute du site meriterait de s'y attarder encore une journee ou deux mais je decide de partir le lendemain.



Sukhothai



Sukhothai

Le mardi 22/12 au matin, je prends le bus pour Chiang Mai, plus au nord dans les montagnes, d'ou je vous ecris aujourd'hui!

Encore joyeux Noel!

Arrive en Thailande, Bangkok!

Lundi 14/12
Apres environ 3 heures de vol, me voila en Thaïlande!
Il y fait une chaleur etouffante. Contrairement a l'arrivée en Inde, tout ici est bien indique pour les touristes et je trouve sans mal les bus qui vont vers la ville pour 150 bahts. La monnaie thailandaise est le Baht et le cours est q peu pres de 50 Bahts pour 1euro.
Je me rends a Banglamphu, quartier ou se trouve Khao San road, la rue hyper touristique. Tout y est fait pour mettre le touriste a l'aise et pour qu'il depense ses bahts: hotels, bars, restos, boutiques, stands de bouffe et un Burker King ouverts 24h/24 ;) On peut meme y faire faire des cartes en tout genre (etudiant, presse, ...) ainsi que des diplomes comme ceux d'Harvard pour quelques bahts. Une floppee de touristes y parade en marcel, short et tong.

Je trouver une chambre (ou plutot une cellule) pour 120 bahts dans une petite rue en retrait de l'agitation.
Je m'empresse d'aller dans un resto pour deguster la delicieuse nourriture thai. La plupart des restos presentent une carte avec des photos en plus de la description. Le choix est difficile, tout a l'air delicieux. Je me laisse ensuite tente par de la mangue avec du riz gluant et une sauce au lait de coco (miam!) dans un stand de rue.

Mardi 15/12
En marchant dans le quartier, je tombe assez vite sur un temple, ce qui n'est pas difficile vu leur nombre dans Bangkok; les thailandais sont a 95% bouddhistes. Je me rends ensuite dans un autre temple ou se trouve une grande statue de bouddha debout. Je deguste un succulent pad thai au poulet puis me dirige vers le grand palais, la splendeur de Bangkok.
C'est un ensemble impressionnant de palais, de temples. Dans un temple se trouve une statue de Bouddha toute en emeraude, qui a voyage dans le nord de la Thailande et au Laos, avant de se retrouver ici.
Pas loins de la se trouve Wat Pho, un jolie ensemble de temple dont un qui abrite un enorme statue du Bouddha allonge. Pour rentrer, je prends un bateau qui remonte pas loins de Th Khao San. C'est un moyen de transport tres pratique, pas cher et beaucoup utilise par les thailandais.

Mercredi 16/12
Je me rends au Golden Mount, une colline au sommet de laquelle se trouve un petit temple mais qui vaut surtout le detour pour la vue sur la ville.
Je marche vers Chinatown, c'est la folie. Ca bouge de partout surtout vers les marches qui sont un peu partout. Je mange une soupe de nouille dans une petite echoppe de rue avant de prendre un bateau pour le centre moderne de Bangkok. Je prends le skytrain pour me rendre a Siam qui est ce qu'il y de plus central a Bamgkok. Le skytrain est une sorte de metro aerien. Pour les amateurs de shopping, c'est le paradis : Il y a au moins 5 enormes centres commerciaux qui sont la cote a cote.

Jeudi 17/12
Journee tranquille et pratique avant le depart de Bangkok , puis je me rends dans un autre quartier du centre.

Vendredi 18/12
Aujourd'hui, je quitte Bangkok pour Ayutthaya, une petite ville a une centaine de km au nord de Bangkok.

Voila, j'essaye de rattraper mon retard sur le blog mais je suppose que peu de gens suivent en ces temps de fetes.

Joyeux Noel! Et passez de bonnes fetes!

jeudi 17 décembre 2009

Kolkata, derniere etape en Inde

Bon ca fait un petit bout de temps que j'ai pas blogge, on va essaye de se motiver un peu.

Je suis arrive a Bangkok il y a quelques jours, un grand changement par rapport a l'Inde!
Mais on s'etait laisse a Darjeeling alors que je m'appretais a partir pour Kolkata.

Jeudi 10/12
Apres avoir deguste ma derniere tasse de the a Darjeeling, je prends une jeep qui est supposee nous amene directement a la gare. Dans la jeep, je rencontre Andrew, un jeune americain de 18 ans, qui a passe quelques jours a Darjeeling et autour, avant ca il est reste 3 mois a Kolkata. Il avait l'intention de voyager en Inde mais a commence a faire du volontariat a Kolkata pour les Missionaires de la Charite, le fameux ordre fonde par Mere Teresa et a decide de continuer.
En arrivant a Siliguri (ville proche de la gare), un pneu eclate et le chauffeur nous refourgue a un rickshaw collectif ou on est bien compresse. On retrouve l'agitation, la circulation infernale et chaotique, la polution qui nous ramene dans la vraie Inde, bien differente de celle de Darjeeling et du Sikkim!
On arrive a la gare, mange un bout puis je monte dans le train, laissant Andrew qui a le sien 1h plus tard.
Dans le train, je me retrouve avec Bernard, un institeur francais qui est a la retraite et qui en profite pour voyager. La banquette est comfortable et on a meme oreiller, draps, couverture et serviette.

Vendredi 11/12



On arrive vers 8h. Apres avoir evite les conducteurs de rickshaw et de taxi, je me dirige a pied vers une station de metro la plus proche. Le ticket me coute 4Rp! Le metro est tres propre et agreable. Je decide de dormir vers Sudder Street, le quartier des routards et des hotels petit budget. Sur les conseils d'Andrew, je trouve une chambre a 200Rp dans un hotel d'une petite rue calme.
La ville me fait une bonne impression, bien plus agreable que les autres grandes villes indiennes. C'est plutot propre, il y a des trottoirs, des arbres, un grand parc,...
L'apres-midi, je vais voir le Victoria Memorial Hall, un grand batiment blanc construit en memoire de la reine d'Angleterre et 1ere imperatrice des Indes.


Victoria Memorial Hall - Kolkata

Samedi 12/12
Je visite aujourd'hui le Indian Museum, le plus vaste musee d'Inde. On y parle de TOUT : populations d'Inde, animaux du monde, des peintures, des scultures, arts decoratifs, plantes, roches, tout est melange. C'est interessant mais un peu trop general.


Les fameux taxis jaunes Ambassador derriere un cablage electrique chaotique

Dimanche 13/12
Journee pas tres active! Je me rends dans un quartier au sud de Kolkata ou se trouve un temple de Kali. Le temple est tres frequente et l'agitation du quartier vaut le deplacement.

Lundi 14/12
Voila aujourd'hui, c'est mon dernier jour en Inde et en Asie du Sud. Mais disons plutot dernier jour avant le prochain.
Car l'Inde est tellement vaste et riche qu'un voyage ne suffit pas. Je pense qu'il faut se donner le temps de mieux comprendre cette culture riche et dont on a tant a apprendre. Si on se borne a la visite de lieux touristiques, on passe non seulement a cote de belles experiences mais on repart avec une idee faussee sur la population, qui ne se limite heureusement pas aux chauffeurs de tuk tuk, aux agences de voyages et aux guides malhonnetes. Le Ladhak, les tibetains de Dharamsala ou la little Lhassa, les sikhs du Punjab, les ashrams de Rishikesh, le nord du Sikkim... et je ne parle meme pas du sud qui a enchante beaucoup de voyageurs que j'ai rencontre. Tout un monde a decouvrir encore donc...
('Even after visiting India almost 75 times, I still have only scratch the surface' Steve McCurry)

jeudi 10 décembre 2009

Petit tour au Sikkim

Apres avoir passe quelques jours dans les magnifiques contrees du Sikkim, me voila de retour a Darjeeling pour une journee avant de prendre un train pour Kolkatta.
Le Sikkim est un etat impressionnant, ou on trouve aussi bien des coins sauvages que des villes modernes, comme on ne s'attend pas a en trouver en Inde. Les deplacements sont assez compliques et se font exclusivemnent par Jeeps, collectives ou privees.

Jeudi 3/12 - Gangtok
On avait donc pris une Jeep collective avec Paul (l'anglais rencontre dans le bus depuis Kathmandou) pour Gangtok, la capitale du Sikkim. La ville se situe dans le Sikkim de l'est, l'etat etant divise en 4 regions (Nord, sud, est, ouest). On arrive apres environ 4 heures de route et apres avoir passe la frontiere ou on controle notre permis.
L'arrivee dans la ville est impressionante, des immeubles et des boutiques modernes, des rues super clean et des poubelles (si rares en Inde). Il y a des interdictions de fumer et de cracher (!) dans certaines rues et meme certains endroits ou ils font le trie des dechets. Au centre de la ville se trouve un grade rue pietonne, Mahatma Gandhi Marg, riche en couleurs et en boutiques en tout genre.
On s'installe dans une petit hotel sympathique, ou je partagerai une chambre avec Paul.




Vendredi 4/12 - Gangtok, Rumtek
Apres avoir desesperement checher un endroit ou prendre un petit dej, on se rend a la station des jeeps. On prend une jeep collective pour nous emmener a Rumtek, a 22 km de la. La se trouve un superbe monastere, le plus grand du Sikkim, ou beaucoup de jeunes moines etudient. C'est le siege du Kagyupa, une des 4 ecoles principales du bouddhisme tibetain. L'endroit est tres paisible et il fait bon y flaner.


Monastere de Rumtek

Apres un petit repas a base de momos, on cherche une jeep pour rentrer a Gangtok mais aucune y va directement. On reussit a trouver un taxi qui nous depose sur la route principale et de la on trouve un autre taxi qui nous emmene.
On s'arrete a l'institut de tibetologie, il y a un musee sur le bouddhisme tibetain et une bibliotheque regroupant des textes tibetains.

Samedi 5/12 - Pelling
Paul repart sur Silliguri pour se diriger vers le sud de l'Inde. Je pars de bonne heure pour Pelling, ville qui se situe dans le Sikkim de l'ouest. Les paysages sont superbes au milieu des collines, fleuves et chuttes d'eau. La route est pleines de bosses et il y a beaucoup d'affaissements, qui n'inspirent pas bien confiance.
J'arrive pour le dejeuner, que je prends avec un couple de francais, deja croise a Rumtek. L'apres midi, je me rends dans un monastere, perche sur une petite colline aux allentours. La ville se compose surtout d'un nombre impressionant d'hotels qui pourrissent un peu le paysage. De retour a l'hotel, je reconnais une voix familiere, il s'agit de Gordon, l'americain rencontre au parc de Chitwan au Nepal!


Un petit bout de montagne

Dimanche 6/12 - Pelling -> Khechuperi
Le matin, on reussit a voir kk sommets parmis les nuages. Les francais partent pour Tashiding. Je souhaite prendre une jeep collective pour Khachuperi, ou il y a un lac sacre, mais la seule jeep qui y va est deja remplie. Gordon, son amie et 2 autres personnes souhaitent aussi s'y rendre. On arrive donc a trouver une jeep privee qu'on partage tout les 5 et qui nous revient pas trop cher.
Arrive la bas, on se rend dans une guest house conseillee par l'hotel a Pelling, Pala's Guest House. La Guest House se situe sur une colline qui domine le lac, a 20 minutes de marche. On s'y rend avec le lituanien et la neo zelandaise qui etaient dans la jeep.
C'est une petite maison familiale, situee au mileu d'un petit village splendide. On y trouve Tobi, un australien, et Flo, un allemand, qui voyagent depuis kk mois en Inde et au Nepal. Pala, le patron de la guest house, est un moine bouddhiste, assez age qui a l'air d'avoir eu une vie assez pleine. Il nous raconte qu'il etait au Tibet pendant plusieurs annees et qu'il a mem ete cuisinier au Potala, le grand palais de Lhassa (capitale du Tibet), ou residait le Dalai Lama, avant son exil. Il a aussi vecu en Europe et au Japon.


Le lac de Chompo - Khechuperi

Lundi 7/12 - Khechuperi
Le coin est tellement agreable et paisible que je me decide a y passer une nuit de plus. Je pars faire un tour vers le lac et dans les environs. Le lac est completement entoure de drapeaux de prieres, il est appele le lac des souhaits.
L'apres midi, je vais faire une petite balade dans la foret.




Mardi 8/12 - Khechuperi - Yuksam
Avec la neo-zelandaise, on se decide a marcher vers Yuksam. La marche va nous prendre 4 heures. Meme si les gros sacs et la pente ardue rendent la merche difficile, on traverse de belles forets et des petits villages sympathiques. On arrive vers 12h30, se prend un bon dejeuner (mmmh des momos!) et une bonne douche bien meritee.
Apres une rapide balade dans le petit village, ou je croise le couple de francais, je me rend au site ou se trouve le trone du premier roi du Sikkim datant de 1643. Le Sikkim etait un royaume inndependant avant d'appartenir a l'Inde. Le site est jolie et paisible.


Le trone de Yuksom

Mercredi 9/12 - Yuksam - Darjeeling
On prend une jeep, qui part de tres bonne heure pour Jorethang dans le sud du Sikkim. De la, on prend une jeep pour Darjeeling, ou on arrive vers 12h. Je reserve mon billet de train pour Kolkatta, le lendemain puis vais faire un petit tour dans le grand marche, ou je prnd un bon dejeuner pour vraiment pas cher.

vendredi 4 décembre 2009

De retour en Inde, Darjeeling

Me revoila donc en Inde!

Lundi 30/11
Apres avoir engloutti un dernier dal bhat, un taxi m'emmene a la gare de bus qui est assez eloignee du centre. La, je m'attendais a trouver un bon bus confortable avec couchettes. Mais, c'est un bus tout pourri avec que des sieges dans lequel je passerai les 15 prochaines heures. J'y rencontre Paul, un anglais en voyage pour quelques mois en Asie du Sud, le seul autre occidental du bus!
On se dirige a l'extreme est du Nepal.

Mardi 1/12
On arrive vers 8h a Karkarbhita, la ville frontaliere cote Nepal. Apres les formalites, d'abord cote nepalais puis indien, on prend un autre bus qui nous amene en un peu plus d'une heure a Siliguri. De la, on prend une Jeep collective pour Darjeeling, qu'on partage avec plusieurs indiens. On arrive assez vite dans la montagne et ca grimpe severe. La route est en tres mauvais etat, il faut bien une Jeep pour venir par ici. On arrive 3 h plus tard. Arrive a Darjeeling, on se trouve un petit hotel pas cher (200Rp). Apres un petit tour en ville, on ne resiste pas a la tentation de se faire une tasse de the.
Puis un peu plus tard, on remet ca.
Il y a environ 80 plantations de the dans la region qui recouvrent 17,500 hectares!
On y fait surtout du the noir, mais aussi du the vert et blanc. Il y a 3 recoltes, la premiere (First Flush) se fait au printemps, la deuxieme en ete pendant la mousson et une troisieme a l'automne.
la troisieme est de moins bonne qualite. En fonction du the, c'est la 1ere ou la 2eme qui est la meilleure.
Apres ca, je me fais un tres bon thali a 120Rp puis au lit, bien fatigue du trajet!

Mercedi 2/12
Depuis qu'on est dans les montagnes, le temps est couvert mais ce matin, pendant pas tres longtemps, on peut apercevoir au loins quelques sommets enneiges. Parmis eux, se trouve le Khangchendzonga (8585m), le 3eme plus haut sommet au monde qui se situe plus au Nord dans le petit etat du Sikkim sur la frontiere indo-nepalaise.
Apres un petit dej (avec du the bien sur), je fais un tour tout en haut de la ville (car la ville est toute en pente). Pres de la place principale, se trouve un petit ensemble de temples au sommet d'une petite colline.
Cette endroit est aussi bien frequente par les hindouistes que les bouddhistes. Le site est recouvert de drapeaux de prieres qui lui donnent une ambiance speciale. Il y a quleques singes, dont 1 qui essaye de piquer le dejeuner d'un moine. De retour a la place principale, je goute un autre the.





J'ai l'intention de me rendre pour quelques jours au Sikkim, ce petit etat tout au Nord, coince entre le Nepal, le Tibet et le Bhoutan. Pour aller la bas, il faut une autorisation speciale. Je vais donc faire les quelques formalites. A quelques km de la ville, se trouve un camps de refugies tibetains, je m'y rends a pied. Je traverse en route, une plantation de the. Le camps en lui meme, n'a pas grand chose d'exceptionnel. Pour rentrer, je prends une des nombreuses Jeep collectives qui sillonent la region, transportant aussi bien les locaux que les quelques touristes.


Plantations de the

De retour a Darjeeling, je me rends au monastere de Bhutia Busty, en contrebas de la ville. C'est ici que se trouve l'original du Livre des Morts (Bardo Thodol), un des textes sacres bouddhique. Je retourne a l'hotel, non sans m'arreter boire un bon the. J'y retrouve Paul et on va se boire un the (oui encore :) ) puis manger.


Monastere de Bhutia Busty

Jeudi 3/12
Le matin, on va a la gare, ou on voit le fameux Toy Train avec sa locomotive a vapeur. On va a Ghum, une petite ville a une dizaine de km de Darjeeling, on y visite un monastere, puis on esperait faire le retour en train mais on nous dit qu'il n'y en a qu'un par jour et qu'il ne passe que cette apres-midi. Tant pis, on rentre donc en Jeep. Apres avoir fait les sacs, on prend une Jeep pour Gangtok, la capitale du Sikkim, a une centaine de km au Nord-Est de Darjeeling.


Locomotive a vapeur

A bientot!

lundi 30 novembre 2009

Le temps passe vite a Kathmandou!

Bon, ca fait deja une semaine que je suis revenu et il est temps de quitter la mysterieuse Kathmandou, qui a elle seule et ses environs meritent un voyage au Nepal.
J'y ai fait des rencontres et des experiences interessantes.

Mardi 24/11
Apres une matinee shopping, l'apres-midi, je me rends a l'Himalayan Buddhist Meditation Center (HBMC) dont j'avais vu une pub pour un cours de yoga quelquepart. Il se trouve qu'au moment ou j'arrive, il y a une recitation de Sutra (textes sacres bouddhistes) speciale pour un festival hindou qui a lieu au Nepal. Pendant ce festival, plus de 200,000 animaux seront massacres sauvagement. A ces recitations, s'ajoutent une pensee pour les millions de dindes qu seront tuees pour Thanksgiving.
A la suite de ca, a lieu un seance de meditation guidee, bonne experience. Il y a des seances de meditations tous les jours, et cette semaine chaque jour.

Mercredi 25/11
Le matin, je vais a l'HBMC pour y suivre la seance de yoga. Elle est donnee par un jeune qui l'a etudie en Inde du Sud pendant plusieurs annees.
Il propose une methode interessante et assez originale. La methode s'appelle Self Managent for Excessive Tension (SMET). Bon, c'est pas que je sois excessivement tendu en ce moment mais ca peut servir pour la suite. Elle alterne phase de relaxation et postures (asana). On est que 2 a suivre la seance, l'autre est une nepalaise qui vient regulierement. Il prend un peu de temps pour nous expliquer la theorie avant de faire une seance type en version acceleree avant de finir.
Mes petites emplettes commencant a etre encombrantes, je me rends a la poste pour envoyer un colis. Ca revient assez cher : environ 45 euros pour envoyer 4/5 kg par avion! L'envoi par cargo est a peine moins cher mais il met 2 ou 3 mois pour arriver, contre 2 semaines par avion. La bas, on me donne un carton et ils cousent un tissu a la main autour en renforcant les coins avec de la cire chaude.
Vu que je suis pas loins, je fais un petit tour a l'Alliance Francaise, qui donne des cours de francais et organisent des evenements francophones. Ils ont aussi un petit restaurant francais (ou je me sens oblige de m'arreter :) ) et ont une bibliotheque francohone bien fournie.
En fin d'apres-mide, je retourne a l'HBMC pour une seance speciale intitulee "Compassion in Action". En effet, une moine bouddhiste australienne vient pour nous parler de son projet.
Elle est a l'origine du projet Liberation Prison Project qui a pour but d'aider les prisoniers, cherchant a en savoir plus sur le bouddhisme. Ils repondent a leurs lettres, leur envoient des bouquins et leur rendent visite. Le projet est maintenant en place dans 18 pays. Elle nous parle ensuite du Karma et repond a quelques questions. Elle a un style tres franc et direct qui surprend venant d'une bouddhiste.

Jeudi 26/11
Ce matin, la seance de yoga est moins theorique et permet de mieux assimiler la technique par la pratique.
Mon visa expirant aujourd'hui, et oui, je n'avais pas prevu de rester aussi longtemps ici. Il faut donc que je me rende au departement de l'immigration et que je le fasse rallonger de 15 jours (c'est le minimum) pour 30$.
Le soir, je retourne a l'HBMC. Cette fois, c'est un moine du monastere de Kopan qui vient nous parler d'un style de meditation. En gros, elle consiste a visualiser une image du Bouddha puis d'imaginer une lumiere doree parcourant tout le corps en eliminant les emotions negatives (colere, haine, souffrance,...).
Il nous explique ensuite l'interet des mantras. Ce sont des sons, formules composees d'un ou plusieurs mots, servant a favoriser la concentration des pratiquants et a apporter une energie benefique, qui sont repetes plusieurs fois. Le plus connu est Om, Mani padme, Hum. Il nous parle aussi des moulins a prieres et des drapeaux de prieres qui contiennent des mantra. Les mantras ecrits sur les drapeaux de prieres, sont sense etre emporte par le vent et ainsi rependre leurs effets benefiques. Il finit par nous apprendre un mantra "Tadyatha om muni muni maha muniye svaha", le mantra du Bouddha Sakyamuni. Il nous dit que les mantra ne sont pas juste des mots qu'il suffit de traduire pour en comprendre le sens mais qu'i faut experimenter et ressentir...  je vous laisse mediter la dessus :)
Le soir, je croise dans les rues de Thamel, Damien et Vincent, les 2 suisses rencontres a la frontiere indo-nepalaise et avec qui on avait fait un bout de route.

Vendredi 27/11
Apres a seance de yoga a l'HBMC, je retrouve Damien et Vincent et on se rend a Swayambunath, le stupa ou j'etais deja alle au debut de mon sejour a KTM.
Le soir, a l'HBMC, un autre moine vient nous donner un apercu de la meditation Vipassana, qu'il a appri en Birmanie. Elle permet de voir les choses telles qu'elles sont vraiment, on la'appelle "Vue penetrante". ais une heure est beaucoup trop cours pour connaitre cette technique qui a plus de 2500ans. Des centres de meditations un peu par tout dans le monde (mais surtout en Asie du Sud-Est) proposent des retraites de 10 jours minmum pour reellement expirimenter et assimiler cette technique.
J'y rencontre Anne, une allemande dont le travail est d'organiser les volontaires dans les ONG en Europe, au Nepal et au Japon. Elle est la da'bord pour le travail puis pour voyager quelques temps au Nepal et en Inde.

Samedi 28/11 et Dimanche 29/11
2 derniers jours a Kathamandou, echange de mes bouquins lus contre des nouveaux.
Le samedi soir, je retrouve les suisses a leur hotel a Freak Street (a cote de Durbar Square), c'etait le repere des hippies dans les annees 70. On est sense y voir un film mais comme tous les soirs, la panne d'electricite nous y empeche. On y boit un coup et y rencontre 2 francaises. Elles aident une association qui aide les enfants de la rue. L'une est infirmiere et l'autre a termine ses etudes de psychomotricienne et vient donner des cours de cirque aux enfants pendant 2 mois. L'association les accueille, leur fournit des repats, les soigne et recherche leurs parents ou une famille d'accueil.
Beaucoup de gens viennent a Kathmandou pour faire du volontariat, il y a en effet un paquet d'ONG.

Lundi 30/11
Aujourd'hui, c'est donc le jour du depart. Je prend un bus en fin d'aprem qui en une vingtaine d'heures va m'emmener tout a l'est du Nepal, a la frontiere indienne. Je rejoindrai ensuite Darjeeling, ou je vais passer quelques jours avant d'aller a Calcutta, derniere etape indienne.

A bientot, donc!

mercredi 25 novembre 2009

Escapade dans les allentours de Kathmandu

Vendredi 20/11
Aujourd'hui, je decide de partir pour quelques jours dans les environs de Kathmandou. Ma premiere destination sera Bhaktapur, une autre ancienne capitale royale a kk km a l'Est de KTM. Pour eviter de me trimbaler toutes mes affaires, je laisse mon gros sac a l'hotel a KTM et leur emprunte un moins encombrant.
Je prends un bus au meme endroit que ceux partant pour Patan, et 1h30 apres on y est. La ville est tres belle et calme, elle possede elle aussi son Durbar Square (Durbar voulant dire "palais"), lui aussi regroupant  temples et palais qui forment un ensemble splendide.


Bhaktapur - Durbar Square

Pas tres loins de la se trouve une autre place, ou se trouve lee temple de Nyatapola, le plus impressionant de la ville. En effet, il la domine de ses 5 toits, l'escalier raide qui y mene est entoure de 5 couples de statues. Je passe la nuit non loins de la dans une Guest house pleine de charme.


Bhaktapur - Temple de Nyatapola

Samedi 21/11
Apres une visite plus approfondie de Durbar Square et de la ville, je vais prendre le bus pour Nagarkot, plus loins a l'Est. Celui-ci est bonde (meme le toit!) et je dois rester debout tout le trajet, heureusement ca ne dure "que" 1h30. La route grimpe doucement dans les collines, le village est a 2200m d'altitude. L'endroit est repute pour son magnifique panorama sur l'Himalaya. A l'heure ou j'arrive, on ne voit plus que le sommet de certains sommets, le reste etant dans le brouillard, ce qui donne un effet mystique interessant (des montagnes emergants de nulle part). Mais j'arrive a temps pour admirer le superbe couche de soleil. Je croise la bas un couple d'indiens, qui travaillent maintenant a Washington. Ils etaient venu la il y a 18 ans, et il a garde un tres bon souvenir d'ici, mais a l'epoque, il n'y avait que tres peu d'hotels et celui ou je suis (At the End of the Universe) en faisait parti. Aujourd'hui, il y a une trentaine d'hotels et il y en a quelques uns en constructions.

Dimanche 22/11
Je me reveille de bonne heure pour admirer le superbe leve de soleil. Ce matin, le ciel est degage et le spectacle est splendide. En marchant un petit quart d'heure, je trouve un endroit, d'ou j'ai une belle vue. Apres le p'tit dej, je met enroute pour la tour de Nagarkot, qui est le point le plus haut du coins. De la haut, la vue est impressionante surtout que le temps est maintenant bien degage, offrant une vue allant a l'ouest du Dhaulagiri (A cote de l'Annapurna, vers Pokhara) jusqu'a l'est ou on appercoit l'Everest (a 180km de la quand meme!) et les sommets autour. Le massif le plus proche est celui de Langtang. Le soir je pourrai observer de nouveau un superbe couche de soleil, que nul photos ou video ne pourrait rendre.


Nagarkot

Lundi 23/11
Aujourd'hui, je decide de me rendre a Changu Narayan, qu'il est possible de joindre en 3/4h de marche. Je me met donc en route vers 9h pour une sympathique balade dans les collines nepalaises. Je croise plusieurs petits villages, me donnant l'occasion de voir des scenes de vie paysanes. J'apercois le petit village et le temple de Changu Narayan perche sur une colline, que je rejoins une demi-heure apres. Apres avoir visite le site, vers 15h, je prends un bus pour Kathmandu. On arrive 2h plus tard et je rejoins Thamel. Je recupere mon sac et la meme chambre que j'avais laissee!

vendredi 20 novembre 2009

Kathmandu et sa vallee

Mardi 17/11
Apres un p'tit dej avec un bon cafe (un vrai! c'est rare), c'est parti pour l'exploration de la ville, je me dirige tout doucement vers Durbar Square, la place principale de KTM, qui regroupe un ensemble surprenant de palais et de temples en tout genre. Des le matin, la ville est agitee, les klaxons dans tous les sens, les bousculades, mais je trouve cette cacophonies moins agressive que dans les villes indiennes. Au hasard de mes deambulations dans les petites ruelles, je tombe sur des grandes cours dont certaines ont des temples ou des stupas. Le style architectural de la ville est interessant, les immeubles ne font pas tres asiatique.

J'arrive a Dubar Square, c'est un bel ensemble de temples et de palais, les nepalais font la queue pour faire leurs offrandes aux diverses deites hindous. Dans un des temples réside une Kumari, l'incarnation vivante de la deesse hindoue Durga (ou Taleju). A 4/5 ans, une jeune fille est choisie et doit alors demeurer dans le temple, elegament vetue et effectuer des rituels. Elle apparait au balcon du 1er etage pendant 30s.



 Durbar Square - Kathmandu

Apres avoir flane quelque temps sur la place et dans les ruelles aux allentours, l'apres midi, je me dirige a pied vers la stupa bouddhique de Swayambunath, qui se situe a quelques km a l'ouest de KTM au sommet d'une petite colline. Le temple est aussi appele Monkey Temple, car il y a des singes partout. C'est un grand lieu de pelerinage et il y a beaucoup de moines bouddhistes. Les fideles tournent autour dans le sens des aiguilles d'une montre en faisant tourner les moulins a priere qui sont tout autour. Le site etant en reparation, les fameux "yeux de Bouddha" ne sont pas visibles. De la, on a une belle vue sur la vallee de Kathmandou. Je rentre ensuite sur Thamel a pied.

Swayambunath




Mercredi 18/11
Aujourd'hui, je me rends a Bodnath (ou Bouddhanath), une autre stupa situee un peu plus loins a l'Est de KTM. Pour y aller, je prends un taxi (200Rp).


Bodnath

Avec une circonference de 100m, c'est la plus grande du Nepal. Tres belle, et ici, on peut bien voir les "Yeux de Bouddha" qui voient tout, des drapeaux de prieres flottent superbement tout autour. Moines et fideles procedent a leurs rituels, en nombre beaucoup plus important qu'a Swayambunath. La stupa est entouree d'une trentaine de monasteres, dont le monastere Shechen ou reside Matthieu Ricard mais je ne le croiserai pas :) Je me rends ensuite a pied a Pashupatinath, ville sainte hindoue qui se situe a 45min au sud.
C'est un bel ensemble de temples au bord d'une riviere sacree. A l'instar de Varanasi en Inde, on y pratique des cremations sur les ghats. Un escalier m'emene sur une terrasse qui offre une superbe vue sur le site, puis ils montent jusqu'a un bel ensemble d'une petits temples au milieu d'une foret. Le Golden Temple, dedie a Shiva abrite une enorme statue de Nandin, son taureau et destrier mais son acces est reserve aux hindous!


Pashupatinath
Je rentre a pied vers Thamel ce qui fait quand meme une bonne trotte! Le soir apres manger je vais voir un film dans une Ghest House qui a une petite salle de projection.

Jeudi 19/11
Aujourd'hui, c'est destination Patan, ancienne capitale royale, collee a KTM au Sud. Je me dirige vers la station de bus, je passe par un grand parc, puis je fais un p'tit tour a l'office de tourisme qui se situe juste a cote ou je glane quelques infos precieuses.
Il y a une dixaine de bus qui partent a la minute et c'est pas evident de trouver le bon, heureusement on me renseigne bien. 30 Rp et 1/2heure apres nous voila a Patan. Je m'acquite du droit d'entree de 200 Rp et me dirige doucement vers le centre. Elle aussi a son Durbar Square, tres impressionant. Je vois plusieurs temples sur le trajet et les petites ruelles et cours sont tres sympathique! Je vais visiter le musee de Patan sur Durbar Square qui est surtout consacre a l'hindouisme et au bouddhisne a travers textes, shemas, statuettes et peintures, tres interessant. Il decrit aussi l'artisanat nepalais.


 Patan - Durbar Square

En fin d'apres midi, je vais dans un cinema qui se situe a Patan. Le film que je vais voir est une version moderne de Aladin a la Bollywood, un peu ringard mais j'aime beaucoup, surtout le style du genie (a gauche sur l'affiche).


mercredi 18 novembre 2009

Reserve naturelle de Chitwan

Je suis arrive a Kathmandou avant-hier. Apres Pokhara, j'ai finalement decide de faire un detour par la parc national de Chitwan, enorme parc de 1000km2 abritant quantite d'especes de bebetes en tout genre : surtout connu pour ses rhinoceros indiens (unicorne), ses ours lippus mais aussi 450 especes d'oiseaux, des reptiles,... Le parc se situe dans le Terai, la partie plate du Nepal au sud, le long de la frontiere indienne.

Je quitte donc Pokhara le samedi 14/11 pour 6 heures de bus pas tres confortable. J'ai choisi la solution du package propose par l'hotel de Pokhara qui incluait tout (trajets, hebergement, bouffe et activite sur place), j'avoue que c'etait la solution de facilite et que j'aime pas trop ca d'habitude mais le prix etait interessant. C'est ce qu'a choisi aussi Gordon, un americain quiquagenaire, grand voyageur et amoureux de l'Asie. Il a commence son voyage au Japon, puis la Chine, la Mongolie et a traverse le Tibet avant d'arriver au Nepal.
On arrive en milieu d'aprem, accueilli par le Safari Wildlife Lodge a Sauraha, la ville qui se situe a l'entree principale du parc (mais en dehors de celui-ci) et ou se trouvent la plupart des hotels. On nous fait visiter les environs, les villages, la jungle.

On croise un groupe de femmes qui vient de se faire arreter par la police car elles ont ete surprises entrain de couper du bois dans la foret, ce qui est interdit. On arrive au bord du fleuve qui marque l'entree du parc, ou on peut admirer un jolie couche de soleil.


Dimanche 15/11
Le matin, leve de bonne heure pour d'abord une balade en canoe sur le fleuve, ou on pourra observer pas mal d'oiseaux impressionnants et ou on apercevra quelques crocodiles. Apres 1h, on accoste dans le parc et commence notre marche, la vegetation se compose d'abord d'une jungle puis de haute herbes qui peuvent atteindre 2/3 m de haut (Elephant grass). On apercevra plus de touristes que d'animaux sauvages mais la balade est sympa. On arrive a l'entree du parc ou on a plus qu'a traverser. C'est l'heure du bain des elephants, les touristes peuvent pour quelques roupies participer au bain. L'apres-midi,on se ferra une petite balade dans la jungle a dos d'elephant, ou on aura l'occasion de voir de pres un rhinoceros.
La demarche pachydermique de notre monture est assez agreable et ces betes la peuvent se frayer un chemin n'importe ou quitte a tout ecraser sur leur passage. Elles se nourrissent principalement des hautes herbes (d'ou le nom elephant grass) et en mangent jusqu'a 300kg par jour, c'est que ca bouffe ces bestioles.
En rentrant, avec Gordon, on se fait une petite balade dans le village, a la rencontre des gens, pour sortir un peu de ce cadre hyper touristique. On tombera sur une boutique qui fabrique du papier a partir d'excrements d'elephants, une bien bonne idee de recyclage (!)

Le soir, on assiste a un spectacle culturel qui est plus un amuse touriste qu'autre chose.

Lundi 16/11
Tandis que Gordon partira pour la frontiere indienne, je prends le bus pour Kathmandou qui est a 5/6h de routes. La route remonte dans les montagnes, Kathmandou s'eleve a 1350m d'altitude. On arrive vers 16h30, je me dirige a pied vers Thamel, le quartier routard de KTM. L'auberge tibetaine que j'avais repere sur mon vieux guide du routard n'existe plus (dho!), je vais donc dans un hotel pas tres loin. Puis le quartier etant connu pour la diversite et la qualite de la nourriture, je vais me faire un bon Bibim Bap (riz-oeuf-viande-legumes-chilli), dans un restaurant coreen, qui arrache bien comme il faut.

jeudi 12 novembre 2009

Trek dans l'Himmalaya

Ca y est! Me voila de retour de mes 10 jours de trek dans la parc des Annapurna!
Et comme vous vous en doutez surement, c'etait extraordinaire!
J'ai donc effectue le trek du camps de base de l'Annapurna (Annapurna Base Camp ou ABC pour les intimes!) qui culmine a 4130m. Meme si c'est tres facile de le faire tout seul : des Guest House etant presentes tout le long du trek et il est assez frequente, j'ai pris un guide, Kumar, qui m'avait ete recommande par une australienne rencontree a l'hotel a Pokhara. Je ne regrette pas du tout, il m'en a beaucoup appris sur la culture nepalaise et je ne saurais que le recommander pour ceux qui seraient tente par un trek au Nepal.
Mais revenons-en d'abord ou je vous avais laisse...
Le 1er Novembre apres avoir pris contact avec Kumar pour arranger le tour et se mettre d'accord sur un prix (10$/j), je vais donc faire mon permis d'entree dans le parc des Annapurna (2000Rp) et l'hotel se charge d'obtenir mon permis de trek.
Le soir, je retrouve Fabienne, Damien et Vincent pour se faire une derniere bouffe ensemble avant que nos chemins se separent. En effet, Fabienne part du Nepal le lendemain et Damien et Vincent partent pour le trek du tour des Annapurna.

Voici une carte grossiere du trek que j'ai fait:


Lundi 2/11 : 1er jour de trek : Nayapul (1070m) -> Ulleri (1970m)
Je retrouve Kumar de bonne heure et nous prenons le bus pour Nayapul, point de depart du trek ABC mais aussi d'autres trek, il y a donc beaucoup de monde. On commence a marcher vers 9h30. Apres quelque minutes nous arrivons a Birethanti, point de controle des permis de trek et d'entree dans le parc et aussi point de bifurcation des sentiers. On commence a grimper un peu, on s'arrete pour le dejeuner un peu plus haut, on arrivera vers 15h30 a Ulleri, premiere etape de notre trek. On s'arrete dans une sympathique guest house tout en bleu (comme beaucoup de GH sur le trek) ma chambre tout en haut offre une superbe vue panoramique sur differents sommets dont le South Annapurna (7219m). On se retrouve dans l'auberge avec un couple d'allemands, un couple d'anglais, un japonais et un anglais accompagne de 2 jeunes nepalais ainsi que les guides. Une bonne soupe, quelques bavardages interessants sur la culture nepalaise autour du feu puis au lit assez tot (vers 21h).

Il a pas la classe Kumar?

Mardi 3/11 : Ulleri (1970m) -> Ghorepani (2750m)

Apres un bon p'tit dej a base de porridge aux pommes et bannanes, nous nous mettons en route pour Ghorepani vers 8h30. On fera la plupart du trajet avec le japonais, qu'on recroisera plusieurs fois sur le trek.
En gros les soirees et matinees sont assez (voire tres) fraiches et pendant le jour, on creve de chaud. On passe d'abord dans une foret puis la vue se degage. Tout le long du trek, on ne marche pas 1heure sans croiser une ghuest house ou un petit resto. On fait souvent des arrets the a la menthe ou au citron, qui sont d'ailleurs excellent. Dans pas mal de Ghest House ou on s'arretera tout au long du trek, on trouve pas mal de plantations de Marijuana, qui a l'air de bien pousser a cette altitude ;)
On arrive vers 13h a Ghorepani, le village a 2 partie une ancienne sans vue et une plus haute ou se trouve la plupart des lodges avec une belle vue degagee. Je me fais 2 bols de nouilles qu j'avais achete a Pokhara pour faire des economies car la bouffe est assez cher dans les lodges. On se fait quelques parties de jeux nepalais. Dans l'auberge, il y a un groupe de thailandais sympathiques.

Mercredi 4/11 : Ghorepani (2750m) -> Poon Hill (3210m) -> Tadapani (2590m)

Reveil vers 5h pour aller observer le leve de soleil sur Poon Hill, une colline situee a 45m de Ghorepani s'elevant a 3210m. On y a une super vue panoramique sur la chaine des Annapurna, on voit aussi a l'ouest le Dhaulagiri (8170m), 7eme plus haut sommet. Le leve de soleil est fantastique. Le site est tres frequente : environ 200 personnes sont la. Il y a meme un stand qui vend des boissons chaudes, super cher mais ca fait du bien alors que la temperature doit avoisiner les 0.
Voici une petite video du panorama :


De retour a l'auberge, petit dejeuner, puis vers 9h, on se met en route pour notre prochaine destination.
Le sentier monte d'abord vers une colline aussi haute que Poon Hill, puis le chemin s'enfonce dans une foret et on amorce une descente. The a la menthe vers 11h, dejeuner vers 13h. La journee est difficile, ayant l'estomac en vrac a cause sans doute d'une saloperie mangee. Pour la derniere montee avant Tadapani, je laisserai Kumar porter mon sac qui fait quand meme dans les 12kg. Bon ok, c'est pas grand chose compare aux charges des porteurs qui font dans les 40kg qu'ils portent juste avec une laniere sur le front. Kumar me dit que lorsqu'il etait porteur il y a 15ans, il a eu a porter des charges allant jusqu'a 100kg!!!
On arrive a Tadapani, on a une super vue sur le Machhapuchhare (6993m), qui se traduit par queue de poisson (Fishtail) a cause de la forme de ses deux pics jumeaux au sommet, mont le plus a-pic et le plus impressionnant de la chaine des Annapurna. C'est une montagne sacree et son ascension est interdite, bien que certains aient quand meme essaye.

Jeudi 5/11 : Tadapani (2590m) -> Chhomrong (2170m)
Aujourd'hui, c'est pas la grande forme, la nuit a ete penible. Je laisserai Kumar porter mon sac aujourd'hui. Le trajet etant surtout en descente, ca ne devrait pas etre trop dur. On arrivera a Chhomrong vers 15h. C'est une grande etape ou on trouve une 20aine de lodge. On ira au Moonlight Lodge ou on sera seulement avec 3 jeunes espagnols de Barcelone: un couple et la soeur du type. Le couple est en voyage en Asie depuis le mois de janvier.

Vendredi 6/11 : Chhomrong (2170m) -> Himalaya (2920m)
Apres Chhomrong, ce ne sont plus vraiment des villages qu'on trouvera mais juste des groupements de lodges.
On se reveille assez tot et nous partons vers 8h. On descend d'abord tout en bas du village pour traverser la rivere environ 300m plus bas. Puis on commence a grimper, on prendra notre dejeuner a Bamboo vers 12h. Le village s'appelle comme car il y a beaucoup de Bambou qui pousse autour. On arrivera vers 15h30 a Himalaya, les guest houses etant pleines, je dois partager une chambre avec un americain et un polonais. Les 3 espagnols passeront aussi la nuit ici. J'y rencontre aussi une slovenienne sympathique aui apres avoir fait le tour des Annapurna en une dizaine de jour seulement, a enchaine avec le ABC.

Samedi 7/11 : Himalaya (2920m) -> Annapurna Base Camp (4130m)
On se net en route vers 8h, petite pause the + nouilles apres 2h de marche. On arrivera au Macchapucchare Base Camp (3700m) vers 11h30 puis on amorce la dernier montee vers ABC, on mettra 2h pour y arriver, les effets de l'altitude se font resentir et cette dernier montee est difficile.

Arrivee au camps de base de l'Annapurna


On est entoure des plus hauts sommets de la chaine des Annapurna et meme si les nuages recouvrent la plupart des sommets, le spactacle est saisissant. Je partagerai une chambre avec la slovenienne qui arrivera un peu plus tard. Apres un bon dejeuner a base de soupe et de momos (raviolis tibetains), avec Kumar, on va se faire une petite balade dans les allentours, en grimpant encore un peu (~200m), on ira voir de plus pres les gigantesques glaciers. Lorsaue le couche du soleil approche, les nuages se decouvrent et degagent la vue sur les sommets. Au couche de soleil, le Macchapucchare prend une couleur orange/rouge superbe.

Macchapucchare, vu depuis ABC


La nuit sera tres fraiche (~ -10/-12), heureusement le soir et le matin , le Dining Hall est chauffe.

Dimanche 8/11 : Annapurana Base Camp -> Bamboo

Leve de soleil sur l'Annapurna I (8091m)


Le matin, on va voir le leve de soleil, puis petit dej et on va un peu grimper dans les allentours, cett fois on montera a environ 4500m dans des passges caillouteux et assez pentus. On quittera ABC vers 10h, on croisera les 3 espagnols qui avaient passe la nuit a MBC. Ensuite longue descente jusqu'a Bamboo,, on y arrivera vers 16h. Je prendrais une bonne douche chaude, la derniere remontant quand meme a il y a 4 jours :)

Lundi 9/11 : Bamboo -> Jhinu
Depart matinal vers 7h30, on continue la descente et on arrive a Chhomrong vers 11h30. J'y fait quelque emplettes, parmis lesquelles du fromage de Yak (tres bon) et un morceau de pain. C'est ici que notre chemin biffurque par rapport a l'aller. On descend donc sur Jhinu en 1h ou je prendrais mon dejeuner. A 30 minutes de la en descendant jusqu'a la riviere, il y a des sources d'eau chaude, tres agreable!
Le soir, je prends un Dal Bhat, le plat principal des nepalais, les guides et porteurs en mangent tout les jours, et meme des fois midi et soir. Il se compose de soupe de lentille (Dal), de riz blanc, de pommes de terre au curry et de sortes de cornichons epices. C'est tres nourrissant et en plus, ils resservent a volonte!

Mardi 10/11 : Jhinu -> Pothana
Depart vers 8h, on descend vers la riviere, on traverse un pont gigantesque, ca remonte un peu, on croise de jolie villages. ensuite commence une montee serieurse, pause dejeuner a base de momo au thon (oui, je suis fan de momos!). On amorce une montee super raide interminable jusqu'a Deurali puis petite descente au milieu d'une foret tranquille jusqu'a Pothana, derniere etape de notre trek.

Mercredi 11/11 : Pothana -> Pokhara
Levee a 6h pour observer le leve de soleil, mais pour la premiere fois, le temps est couvert le matin, ce qui gache un peu le spectacle. On part ensuite pour notre derniere descente, on passe par Dhampus, jolie petit village puis on descend a Phedi qui se trouve au bord de la route ou les bus vont a Pokhara. On prend le bus jusqu'a la ville mais il ne nous depose qu'a 5km de l'hotel. Plutot que de prendre un taxi, on decide de se faire une derniere petite marche, certe moins agreable que dans les montagnes. Il fait tres faim : pizza! Puis on rejoins l'hotel ou je quitte Kumar.

Voila le resume de cette superbe aventure dans l'Himalaya. Je vais rester encore 1 jour ou 2 sur Pokhara avant de partie pour Kathmandou!
A plus

samedi 31 octobre 2009

Pokhara, un petit paradis touristique

Jeudi 29/10
Apres avoir loue une bicyclette, je me dirige vers le site mais c'est ferme car le president du Sri Lanka est en visite, pas de bol! J'essaye de me rendre a 2 autres entree a quelques km de la mais c'est ferme aussi, tant pis la balade en velo vaut le cout! Le soir, on se retrouve avec Damien et Vincent et Fabienne pour aller se manger un bout.

Vendredi 30/10
Depart pour Pokhara.
On prend un petit bus local qui nous ramenera a Bhairahawa, proche de la frontiere indienne, le bus a quelque fenetres en moins et est en phase de decomposition avance, ma fenetre me tombe dessus a chaque grosse bosse! Mais le paysage est magnifique avec le leve de soleil et la brume. De la bas, on prend un bus quand meme plus confortable, il vaut mieux pour les 8h de trajet qui nous attend.
La route est grandiose, petit a petit, on s'approche des montagnes, on commence a voir apparaitre les collines puis la route suit une riviere au milieu des montagnes et enfin vers le debut d'apres-midi les premiers sommets enneiges des geants de l'Himalaya font leur apparition. Comme ca se fait beaucoup au Nepal, je ferai une partie du voyage sur le toit du bus, experience extraordinaire ;)


A chaque barage de police, on nous demande de redescendre, mais 2 min plus tard le bus s'arrete et nous dit qu'on peut remonter ;)
On arrive vers 17h30 a Pokhara ou on se rendra a un hotel a cote du lac.


Pokhara est La ville de depart des trekeurs pour le parc des Annapurna. C'est une ville hyper-touristique, on s'y sent presque en Europe, le quartier de Lake Side n'est compose que de Guest House, resto, internet cafe et boutiques en tout genre, mais en s'eloignant un peu, on se retrouve vite dans les petits villages des allentours.
L'Annapurna est une chaine composee de plusieurs sommets dont le point culminant l'Annapurna I est le 10eme sommet du monde avec 8091m.
Le trek le plus connu et le plus emprunte est le tour des Annapurna qui se fait en environ 18 jours. Pour ma part, je vais surement faire le trek du camps de base de l'Annapurna, qui devrait prendre une dizaine de jours et qui a l'air d'offrir des paysages somptueux! Je devrais partir d'ici 2 jours.

Au fait, voici mon numero nepalais, qui ne me permet que d'etre appele : 00977-9807473488.
A plus

jeudi 29 octobre 2009

Welcome to Nepal, Lumbini

Ca y est me voila au Nepal!
Mercredi 28/10
Le mardi soir, je me rends a la gare pour prendre le train de nuit pour Gorakhpur. Le train mettra 8h pour faire 260km. Le train n'etant pas un express, il s'arrete souvent et longtemps.
A l'arrive, je rencontre 2 suisses francophones de Fribourg, 1 allemand et 1 suisse allemand qui vont aussi passer la frontiere nepalaise, on forme donc un petit groupe pour ce petit bout de chemin.
A la sortie de la gare, on trouve un petit bus qui nous emmenera a Sunauli, ville frontiere a 80km de la, pour 55Rp. Il nous depose a quelques metres de la frontiere, on fait d'abord les formalites de sortie a l'immigration indienne, puis les formatite d'entre au Nepal. Les billets indiens de 500 et 1000 Rp sont interdits au Nepal, il est donc vivement conseille de les changer, je change 500Rp indiens pour 750Rp nepalais.


Le visa nepalais peut etre obtenu directement a la frontiere, on peut prendre un visa 15j (25$), 30j (40$) ou 90j (100$), je prends celui de 30j qui devrait me suffire.
Ma premiere etape est Lumbini, lieu de naissance du Bouddha Sakyamuni, qui se trouve a une trentaine de km de la. Les bus partent de Bhairava, a 5km de la frontiere, on prends donc une jeep qui nous emmenera la bas pour 10Rp. La Jeep est blindee (on est 20 dedans) des gens sont meme accroches derriere a l'exterieur. On saute ensuite dans le minibus qui mettra 1h30 pour faire les kk 20 km (!), arrive a Lumbini, on trouve une petite ghest house avec les 2 suisses de Fribourg et 1 belge rencontree dans le bus. Oui, je sais, 2 suisses, 1 belge et 1 francais au Nepal, on dirait le debut d'une mauvaise blague :) Les suisses ont passe 1 mois en Inde et vont passer 1 autre mois au Nepal ou ils vont faire le trek du tour des Annapurnas (le plus connu et aussi le plus beau parait-il) qui necessite quand meme 18 j. La belge, elle, finit son voyage de 15j au Nepal, et elle nous raconte ses petites histoires et conseils interessants sur le Nepal et les nepalais.
On se rend donc sur l'immense site consacre au Bouddha, ou on se mange une bonne soupe de nouille, car il commencait a faire tres faim.
On va voir le lieux exacte de la naissance de Bouddha et la colonne d'Ashoka (assez moche et toute petite) qui comporte des ecritures sensees comfirmer la naissance du Bouddha ici (en 560 av JC). On y voit beaucoup de moines bouddhistes en pelerinages, venus d'un peu partout en Asie. Certains meditent tranquillement a l'ombre d'un arbre, d'autres se promenent, l'atmosphere y est paisible. Le site est aussi constitue de differents monasteres, chacun correspond a un pays bouddhiste.

lundi 26 octobre 2009

Varanasi, la ville sainte

Samedi 24/10
Je pars donc de bonne heure de ma GH, ou l'auto rickshaw m'attendait bien. Il m'emmene a Bamitha a 15km de la. Un bus pour Satna passe bien a vers 6h15, je saute dedans. Apres quelques 3 heures de voyage riche en rebondissements (au sens propre!), nous arrivons a Satna et je me rends a la gare. Jusque la tout va bien.
A la gare, on m'apprend que mon train est tout simplement annule (?!) et que le prochain est un train de nuit, qui me devrait pas partir avant 19h30. Apres quelques A/R au guichet de reservation qui n'etaient pas au courant, je reussie a avoir une place dans le train de 19h30. Et la commence une attente interminable dans ce hall de gare typiquement indien, la voix des annonces repete en boucle (au moins 100 fois puis pause de 15 sec!) la meme chose avec une sonnerie qui rendrait fou les plus saints d'esprits, des vaches se baladent tranquillement dans les salles d'attentes, sur les quais et meme sur les voies, des centaines de gens dorment a meme le sol, les vendeurs de Chai (the) repettent sans cesse "ChaiChaiChaiChaiChai". Heureusement, je rencontre un americain qui lui aussi attends un train pour Varanasi, on reussit a trouver un endroit un peu plus au calme a l'exterieur dans un resto d'un hotel, ou on pourra attendre tranquillement.
Mon train qui devait partir a 19h30 partira finalement vers 21h30 et pas sur le quai prevu (ca aurait ete trop facile!). Le train est blinde et des gens occupent ma banquette, je les vire gentiment meme si ca les oblige a s'assoir par terre. Je laisse quand meme un gamin utiliser un petit bout de ma banquette. La nuit est pas tres facile, pas confortable et a chaque arret, les "ChaiChaiCHaiChai..." qui recommencent.
Dimanche 25/10
4h40, me voila a Varanasi. Ville dont l'interet repose sur ses ghats, ces marches qui menent aux eaux sacrees du Ganges. Un rickshaw me depose vers la vieille ville car au dela, les ruelles sont tellement etroites qu'aucun vehicule ne peut y penetrer. C'est assez agreable de se perdre dans ce labyrinthe alors que le jour se leve. J'arrive a me frayer un chemin entre les quelques gens et les nombreuses vaches (et leurs bouses!) et arrive enfin sur les Ghats au bord du Gange. Il y regene deja une activite intense, les gens viennent de toute l'Inde pour se baigner dans le fleuve sacre. Le type de la GH m'apprends qu'aujourd'hui est le dernier jour d'un festival consacre au soleil et donc grand jour de fete.


L'apres-midi, je fais un petit tour le long des Ghats ou, hormis les quelques masseurs de mains et de tete et les vendeurs de cartes postales et trucs en tout genre, il fait bon s'y promener.
Le soir, je me rends sur un Ghat consacre aux cremations de corps. En effet, beaucoup d'hindous amenent leurs morts a Varanasi pour les faire bruler et le type m'explique qu'il y a environ 200 corps brules ici chaque jour.
A quelques minutes de la sur le ghat principal a lieu le Puja, rituel hindou qui rend hommage a un dieu. Le pretre y prononce des mantra (paroles sacrees) pendant que d'autres offrent aux dieux feu, encens, fleurs, eau, etc em effectuant des gestes rituels.
Aujourd'hui : rien :) Journee de repot!
Demain, je prends le train de nuit pour Gorakpur, proche de la frontiere nepalaise que je devrais franchir dams la journee suivante!

vendredi 23 octobre 2009

Khajuraho, ses temples et ses fresques erotiques

Me voila a Khajuraho depuis 3 jours.
Le mardi 20, je prends donc le train de Agra pour Jhansi ou je suis sense prendre un bus pour Khajuraho.
Lorsque le train arrive a 14h on m'apprend que le dernier bus pour Khajuraho est parti a 13h30, arg! J'ai donc le choix soit d'attendre le lendemain dans cette ville sans grand interet et peu reposante, soit de prendre un taxi pour Khajuraho. Je choisis le taxi, meme si c'est une solution assez honereuse (1400Rp quand meme), je n'ai pas trop envi d'attendre ici.
J'arrive le soir dans la Yogi Ashram Guesthouse que j'avais appelle dans la journee pour reserver, la chambre (250Rp) est correcte si on ne tient pas compte des insectes qui se tapent l'incruste jusque dans le lit. Je suis le seul "guest" et le sera pendant les 4 nuits que j'y passerai! C'est un peu a l'ecard du village et dans un cadre tres agreable. Le patron donne aussi des cours de yoga, fait de l'auratherapie (il lit l'aura des gens et leur donne des conseils), et il est aussi guide francophone pour les temples de Khajuraho, rien que ca!
Ma premiere nuit est tres agitee, sans doute a cause d'un truc mange pas tres frais et je reste cloue au lit la premiere journee. Le 2eme jour, ca commence a aller mieux et je me rends le matin aux temples de Khajuraho, le patron essaye de me vendre ses services de guide mais le tarif (600Rp) est trop eleve pour moi tout seul, surtout apres ma viree en taxi. Je loue un velo pour les 2 prochains jours car la GH est a 2km du village et c'est plus sympa que de prendre un auto-rickshaw a chaque fois.


C'est un tres bel ensemble de temple qui se trouve ici. Sur les 85 temples qui existaient autrefois, il n'en reste que 22, repartis en 3 groupes.
Le groupe principal (Ouest) regroupe les 10 plus beaux temples. Les temples datent du Xeme et XIeme siecle et sont tres bien conserves et restaures. Ces temples sont fameux pour les scenes de vie qu'on y voit sur les fresques. Et notement les scenes erotiques.

Admirez la technique pour satisfaire 3 femmes en meme temps ;) Il faut cependant etre assez souple.
Je vais ensuite visiter quelques uns des autres temples, il y en a certain Jain.
C'est bon, je commence a avoir ma dose de temples. Ayant a peu pres retrouve l'apetit, je vais dans un resto italien. Ca fait du bien de se faire une pizza! surtout qu'elle est tres bonne et cuite au feu de bois!
Ce matin, je me rends a la station de bus pour organiser mon depart pour demain.
Il y a un bus direct mais qui semble tres long et pas confortable. Apperement la meilleure solution est de prendre un bus jusqu'a une certaine ville et de la prendre un train pour Varanasi, mais pour prendre ce bus, il faut aller a 20 km de la. Hum... Ca sent encore le plan galere mais bon on va essayer et je m'arrange pour qu'un auto rickshaw vienne me chercher a 5.30am (paglop) pour arriver vers 19h15 a Varanasi!
Varanasi sera ma derniere etape indienne avant le Nepal! LA ville sacree des hindous et celon les dires, une des plus vieilles villes du monde!
A bientot

mardi 20 octobre 2009

Agra et son fameux Taj Mahal

Je suis arrive hier matin a Agra par le train de nuit. Le temps de s'installer, je me dirige l'apres-midi pour le Taj Mahal. Il y a enormement de monde, et la queue est assez longue.
Mais l'attente est vite recomponsee, jusque la, je n'ai vu que des tout petits bouts du Taj.
Tout autour est etudie pour mettre en valeur le monument. Une grande porte le cache jusqu'au dernier moment et de la, on le voit apparaitre dans l'encadrure de celle-ci, comme dans un cadre.
On a beau l'avoir vu 100 fois en photo et avoir entendu des histoires a son sujet, le voir est magique. Je m'attarde la bas jusqu'au coucher de soleil.

Le lendemain, je decide de m'eloigner un peu de la bruyante Agra pour me rendre a Fatehpur Sikri, a 1h, c'est un grand palais cree par l'empereur Moghol Akbar, ce fut la capitale de l'empire pendant kk temps.
Je saute dans un bus local, c'est tout pourri, le conducteur a pas l'air de savoir ou il va, ca gueule dans tous les sens... pas de doutes, on est bien en Inde.
La bas, je rencontre un anglais qui est en long voyage aussi, et on se rend d'abord a la grande mosquee (la 2eme plus grande en Inde apres celle de Delhi).
Puis on visite le site, qui est surtout impressionnant par son melange de styles religieux, on y retrouve effectivement des styles hindous, musulmans et chretiens. Akbar souhaitait s'ouvrir aux differents religions pour mieux regner et il avait 3 femmes : 1 hindou, 1 musulmane et 1 chretienne. Le site vaut le deplacement,
je rentre ensuite en bus pour Agra. Je vais faire un saut a la gare pour reserver mon billet de train, puis en allant manger, je recroise 2 francaise qui etaient a Fatehpur Sikri dans la journee et qui m'invite gentiment a leur table.
Ce matin, je quitte donc Agra pour rejoindre Khajuraho, petite ville a mi-chemin avec Varanasi.
A plus!

dimanche 18 octobre 2009

Happy Diwali! a Udaipur

Hier, c'etait donc Diwali, LA grosse fete des hindous, celebree partout en Inde, c'est un peu leur equivalent de Noel.
Il y a des petards a tous les coins de rues, des feux d'artifice, les indiens mettent des bougies partout dans la rue et chez eux. C'est aussi le moment du grand menage et de refaire la peinture.
Donc une ambiance tres festive!
Je suis reste 3 jours a Udaipur, petite ville tres sympathique, toute blanche entouree de collines. La ville est dominee par le city palace, le palais du Maharana (encore plus prestigieux qu'un Maharaja).
Je deambule dans les petites ruelles commercantes de la vieille ville, prends quelque cours de Yoga.

Le dernier jour, je prends un cours de peinture miniature avec Madan, je suis plutot satisfait de mon elephant :)

C'est sous un ciel rempli de feux d'artifice que je quitte Udaipur pour prendre un train de nuit vers Agra, ville ou se situe le Taj Mahal.

jeudi 15 octobre 2009

Un crochet par Ranakpur

Mercredi 14 Octobre
Je decide de me rendre a Udaipur mais je souhaite d'abord voir Ranakpur un peu plus au nord. C'est un site ou se trouve le plus grand temple jain de l'Inde.
Je prends donc un bus local (arg) qui 6h plus tard me depose dans un village non loin du temple, de la, je prends alors une Jeep. 6h pour une distance a vol d'oiseau de moins de 100km quand meme! Mais bon, en Inde, on apprend a etre patient :)
Le temple vaut effectivement le detour, comme les autres temples jains, le travail sur le marbre est impressionnant et tres fin, le temple compte 1444 colonnes et aucune ne se ressemble. Les jeux d'ombre et de lumiere font reigner dans ce temple une ambiance apaisante.
Je cherche un bus qui repart sur Udaipur, on m'indique un bus local... non merci:) j'ai eu ma dose. Je vais donc voir un des nombreux bus touristiques qui se sont arrete ici, car c'est sur la route Jodhpur-Udaipur, mais la plupart etant des tours organises ne prennent pas de voyageurs en chemin.
Heureusement, un bus d'indiens accepte de me prendre et en plus sans me faire payer. Il s'agit d'employes d'un hotel luxueux d'Udaipur (le Tristar Hotel a 10,000 Rp la chambre!) qui sont en sortie organisee par le manager, un type super sympa, ancien des forces speciales de l'armee. Je fais le trajet au cote de Abhijeet, un des chefs cuisto de l'etablissement, qui est originaire de Goa, en Inde du Sud, et vient d'arriver ici. Enc hemin, ils s'arretent pour un Massala Chai et quelques Pakora (snack indien, sorte de boulette frites au fromage et legumes), qu'ils m'offrent genereusement.
En arrivant a Udaipur, un des employes de l'hotel me depose meme en moto vers un hotel qu'on m'avait conseille, sympa les indiens! C'est donc au Dream Heaven, que se termine cette journee eprouvante!

Mount Abu

Lundi 12 Octobre

J'arrive donc a Mount Abu vers 5.30am apres 2 auto-rickshaws, 1 bus, 1 autre auto-rickshaw, 1 autre bus puis 1 Jeep taxi! Je vais dans un hotel, recommande par le Routard, qui a l'air au calme, ou je trouve une petite chambre confortable pour 350Rp avec vue (pour la 1ere fois depuis que je suis arrive, les autres chambres soit n'avaient pas du tout de fenetre, soit elles donnaient sur l'interieur).
Mount Abu est LA destination des indiens en lune de miel ou en vacances. Il n'y a pas beacoup d'etranger et il y reigne une ambiance de station balneaire tres frequentee. En plus, le plus gros festival Hindou Diwali (un peu leur Noel) aura lieu le 17 Octobre et beaucoup sont deja en vacance. A 1200m d'altitude, le climat y est beaucoup plus doux.
Au petit-dej, je rencontre Marta ,une espagnole qui est en Inde pour 3 mois.
Je pars ensuite pour une petite marche de 3 km pour les temples Dewala, un ensemble de 5 temples jains. Le travail des scultures sur marbre est tres fins et impressionant. Heureusement au retour, un sympathique indien en scooter me ramene a la ville.
Je me dirige ensuite vers le Sunset point, ou s'ammassent un troupeau de touristes (pas moins de 1000!) pour observer le couche de soleil sur les plaines du Rajasthan en mangeant du pop corn! La vue est effectivement magnifique.
Je retourne alors tranquillement a l'hotel, pour manger un petit bout et me coucher super tot, les effets du voyage commencant serieusement a se faire ressentir.

Mardi 13 Octobre
Je retrouve Marta au peti deja et avec un autre Matt anglais , nous allons faire une petite marche de 3/4 heures dans une reserve avec Champak, guide qui connait tres bien le coins. Il nous en apprends sur la faune et la flore de Mont Abu, nous ne verrons malheureusement pas d'ours, mais il parait qu'il y en a environ 200 dans la reserve, mais on verra des crocodiles, mangoustes, etc. et bien sur des singes.
L'apres midi, sur les conseils de Champak, nous nous rendons avec Marta au point culminant du Rajasthan, Guru Shikhar, a 1700m, qui se situe a 18km de Mt Abu, la route qui y mene est superbe, nous prenons un taxi Jeep pour s'y rendre. Apres avoir visite le temple et s'etre fait beni, le sommet offre une tres belle vue sur les environs.

lundi 12 octobre 2009

Jodhpur, la ville bleue

Samedi 10 Octobre
Je quitte donc Pushkar avec un bus gouvernemental tout pourris pour Jodhpur a 7h du mat'.
Il y a deux types de bus: les gouvernementaux et les prives. Les gouvernementaux s'arretent a tous les villages sont en mauvais etat et bondes, les gens vont meme sur le toit quand y'a plus de place dedans. Mais ils sont evidement moins cher que les bus prives.
Le trajet de 6h est assez penible. En attendant le bus, je rencontre Alex, une francaise qui est en Inde pour donner des cours de cirque a des enfants indiens a dharamsala (ville dans le nord de l'Inde, au debut de l'himalaya ou s'est refugie le Dalai Lama).
Je souhaitais aller au Hill View GH chaudement recommende par une amie, mais le numero que j'avais note n'etait pas le bon et j'ai donc reserve dans une autre GH qui avait l'air de se situer dans les environs.
Jodhpur est dominee par un impressionant fort, entoure de la vieille ville, ou beaucoup de maisons sont peintes en bleu indigo. C'est non seulement tres beau mais ca permet aussi de garder les maison au frais l'ete et d'eloigner les moustiques!
Nous allons visiter le fort d'ou on a une superbe vue sur toute la ville et les maisons bleues. Le fort est aussi impressionnant.
Au retour, je passe devant la fameuse Hill View GH et rencontre zafran, la proprietaire qui est tres sympathique et me fait voir les chambres qui sont tres propre, offrent une belle vue et sont bon marche. On y retournera le soir pour diner, car le coins est calme et agreable. Nous faisons une petite balade dans la vieille ville passons par un magnifique marche riche en odeurs et en couleurs. Puis on va deguster un bon lassi au Safran.

Dimanche 12 Octobre
Alex partira le matin pour Jasalmer, ville proche du Pakistan au milieu du desert.
Pour ma part, je vais me diriger vers Mt Abu, ville au sud du Rajasthan, au milieu des montagnes. J'ai besoin d'air frais. Le point culminant est a 1200m. Je pensais que mon bus partait le matin mais le type de la GH me fait remarquer que c'est 9.30pm et pas am. Bon tant pis, on va attendre 12h alors. je traine un peu dans les ruelles , vais faire quelques siestes dsur les toits des GH en sirotant des lassis ou autre jus de fruit frais.
Puis, je me rends au bus, Je devrais arriver vers 4h du mat a Abu Road, ville au pied des montagnes et de la je devrais prendre un bus qui m'amenera en haut.

vendredi 9 octobre 2009

Chilling out in Pushkar

Jeudi 8 Octobre
Le matin, nous avons repere une ecole de yoga, dans laquelle, nous allons faire une petite seance bien tonique mais qui fait beacoup de bien. Le professeur a une methode assez differente de ce dont j'avais l'habitude, moins de postures et plus en profondeur. On y retournera demain, en faisant avant la seance de nettoyage yogique a 7h30.
On loue ensuite un scooter pour explorer un peu les allentours. Mais on va deja se baigner un peu dans la piscine d'un hotel et manger un bout car il fait beacoup trop chaud entre 12h et 16h pour faire quoi que ce soit dehors. On y revoit une francaise de la Reunion qui a un magasin de vetements et bijoux indiens et qui vient renflouer ses stocks, ici.
On part ensuite a la recherche du Shiva temple a 8 km de Pushkar, perdu dans la cambrousse, on se perd un peu mais finalement, on le trouve apres sur un petit chemin caillouteux. La balade est tres sympa, un parisien blase nous assure que c'est moche mais il revient d'un trek dans le Laddakh ( magnifique region dans le nord de l'Inde) dont l'altitude moyenne est de 4000m, ca se comprend.
Au retour on va voir un temple (encore) perche au sommet d'une colline qui domine Pushkar. La monte se fait en 1/2 heure et vaut le coup, on arrive juste apres le coucher de soleil. Je vais me faire une petite coupe de cheveux et un rasage pour une poignee de rouppie, qui se termine par un massage du visage avec une creme a la bananne! On va se prendre un petit diner tibetain a base de momos (raviolis cuits a la vapeur aux legumes) accompagnes d'une bonne soupe. Ensuite dodo.

Vendredi 9 Octobre
On commence la journee par une seance de nettoyage yogique a l'ecole de yoga, idealement situee a cote d'un jolie temple.
Attention aux ames sensibles, ce dont je vais vous parler ici risque de vous sembler assez crade, mais c'est une pratique qui a plusieur millenaires et qui a fait ses preuves.
Le processus de nettoyage se fait en 5 etapes:

  • Vaman Dhoti (nettoyage d'estomac): consiste a remplir l'estomac d'eau tiede salee au maximum (une dizaine de verre 2/3 litres) et de se faire vomir, en mettant 3 doigts dans la bouge et en touchant la glotte. C'est assez desagreable, mais apres on se sent propre. Il y a d'autres sortes de Dhoti une qui consiste a avaler un chiffon de 7 metres de long, en gardant un bout qui sort par la bouche, puis avec un baton, mais c'est reserve aux pratiquants avances.

  • Gal Neti (Nettoyage du nez et sinus): C'est un petit pot qu'on remplit d'eau chaude salee et qu'on fait coulee par un embout dans une narine, l'eau ressort par l'autre narine. C'est facile, pas trop desagreable et tres efficace contre les rhumes (les yogis n'en attrapent jamais)

  • Kapal Bhanti (contraction de l'abdomen) : en position assise, on contracte l'abdomen, cela provoque automatiquement un rejet d'air par les narines. Ceci est tres bon pour masser l'estomac et nettoyer tout le systeme respiratoire.

  • Sutra Neti (nettoyage du nez) : On passe une tuyau tres fin en plastique dans une narine et on essaye de le recuperer par la bouche, puis on tire dans tout les sens pour nettoyer les impuretee, puis la narine suivante. Perso, je n'ai pas reussi a le faire. Mais ca semble assez efficace.

  • Enfin le Tatrak (ouverture du 3eme oeil) qui n'est pas vraiment un nettoyage si ce n'est de l'esprit : En position de meditation, on place une bougie parallele aux yeux, on maintient son regard sur la flamme sans cligner des yeux jusqu'a ce que des larmes coulent, on ferme ensuite les yeux, se positionne en Savasana (posture du cadavre, relaxation allonge sur le dos) et on se concentre sur la lumiere de la bougie qui se situe entre les deux sourcils. Le 3eme oeil est le Agya Chakra qui quand on travail dessus, developpe la concentration et la sante mentale.


Apres cela, on fait une bonne seance de yoga. On se sent tellement relaxe apres. Pret a avaler un bon petit deja car l'estomac se fait vide. Apres avoir nourri l'esprit, il est temps de nourir le corps.
Au menu: yoghout a la mangue avec morceaux de noix et banane coupee accompagne d'un jus d'ananas frais, d'un bon cafe et de tartines au pain complet avec marmelade d'orange (on se refuse rien :) ).
Au cyber cafe, je retrouve Frank, un espagnol qui etudie le Reiki, depuis plusieurs mois en Inde, et qui fasait les cours de yoga avec nous. Il a en fait deja passe tous les diplomes de Reiki et est donc maintenant un maitre Reiki. Il a commence vers Rishikesh, ville sainte remplie d'ashrams dans le nord de l'Inde aux pieds de l'himalaya. Tres sympa, il me raconte beaucoup de choses sur le Reiki et les techniques de yoga.
Cette apres midi, apres un petit passage a la piscine, on visitera un peu les temples de la ville puis Katia devant commencer son stage de yoga demain repartira ce soir pour Dehli et ensuite demain matin pour Vrindavan. Pour ma part, je pars demain matin pour Jodhpur, ou je ne devrai passer qu'une journee, parceque j'ai encore du chemin jusqu'a Bali ;)